Alain Jamet
Huile et acrylique
"Portrait, nu et composition"
Objectif de ce stage :

Lors de ce stage, nous aborderons le portrait sur modèle vivant.

Travailler le portrait est particulièrement formateur, car le visage humain concentre de nombreuses difficultés. En fait, il faut oublier que l'on se trouve devant une personne pour ne voir que des taches colorées. Alors le portrait devient accessible.
Faire avant tout le portrait du spectre de la lumière … Il ne faut pas chercher la ressemblance ni le caractère, ceci étant plutôt du domaine de l'intellect, alors que la peinture relève plutôt du monde du sensible. Plus que la ressemblance d'un instant, être sensible à l'âme du modèle.
Et vous découvrirez qu'un visage se construit comme tout autre sujet ; je vous aiderai à trouver l'équilibre entre le dessin et la couleur. Les tons choisis traduiront votre vision. La palette est primordiale ; je vous guiderai dans sa tenue. Il y a des pièges et mon rôle sera de vous les signaler afin d'aboutir à quelque chose de solide, de cohérent et d'expressif.
Alain Jamet
Ce qu'on dit de lui :
La peinture ne tolère aucune concession. La peinture est un langage exigeant que seul un travail rigoureux peut récompenser. Alain Jamet est de ces peintres qui donnent tout, dont l'expérience et l'exigence sont extrêmes. Prendre le temps de regarder, de s'imprégner du sujet, élaborer sa palette, composer sa toile, puis prendre le pinceau et en silence et détermination entreprendre le travail, vivre ce moment privilégié de création, tel est le chemin qu'Alain Jamet nous invite à partager. Sa peinture est forte et délicate, puissante et discrète, jamais blessante. Ses tons subtils, offrent une harmonie juste et apaisante. Alain Jamet nous invite à voir, à regarder autrement ce qui semble n'être qu'à peine perceptible.

Marjolaine de La Chapelle, peintre

Parcours :

Né à Paris en 1965, Alain Jamet entre à l'Académie de Port Royal puis à l'Ecole nationale supérieure des Beaux Arts de Paris. Parallèlement, il étudie au Musée du Louvre diverses époques de la peinture et en particulier les primitifs et les flamands du XVIIème siècle. En 2001, Il rejoint l'Ecole d'Etampes comme élève de Philippe Lejeune, où il travaille plus particulièrement le portrait sur modèle vivant. Sociétaire de la Fondation Taylor, il expose régulièrement à Paris, notamment à la Nationale des Beaux Arts, à Comparaisons, au Salon d'Automne, au Cercle des armées et à la galerie Frégnac. Il obtient en 2003 le prix Univers des arts au salon des peintres de l'Armée, puis le Grand Prix en 2005 lui valant d'être nommé peintre officiel des armées. Il est cette même année distingué au Salon d'Automne par le prix Pierre de Monneron.

Galerie d'Alain Jamet